Eglise Protestante Evangélique de Bourg-en-Bresse : Historique

Historique

Historique de l'église

   En 1971, quelques personnes nouvellement installées à Bourg en Bresse prirent l’habitude de se rencontrer une fois par semaine dans une des familles, pour lire la Bible et prier ensemble. Le « Groupe Biblique de Bourg », plus simplement appelé : « GBB » était né. La même année, les participants, qui pour la plupart continuaient à se rendre le dimanche au culte de l’Eglise évangélique d’Ambérieu en Bugey, 30 rue de la Résistance, décidèrent à l’unanimité, d’organiser un culte dominical dans le chef lieu du département. Une nouvelle église locale, encore informelle, était née, toujours appelée GBB.

 

   Tout cela fut possible grâce à l’arrivée successive de plusieurs missionnaires de la Mission Evangélique des Alpes Françaises (MEAF) : d’abord , dès 1971, Inès Skuce et Donald et Frances Knight et leurs enfants. Puis, en 1975, Del et Loïs Carper. David et Becky Mac Millan se joignirent à eux pour une courte période. En 1982 sont alors arrivés Raymond et Ruth-Anne Gorrell , pour succéder à leurs collègues partis pour travailler ailleurs. Les Gorrell ont quitté Bourg   pour Saint-Etienne en 1990 et Del Carper en 1992, pour sa retraite et son retour aux USA. Grâce au ministère de tous ces évangélistes, à leur courage et leur consécration, le nombre des personnes touchées et converties augmenta régulièrement.

 

   Il fallut attendre 1982 pour que la jeune église dépose en Préfecture ses statuts d’association cultuelle loi 1905. Le siège social fut au début fixé à Revonnas, dans une famille. En effet, jusque là et bien des années encore, le GBB s’est contenté de louer régulièrement des salles de quartier ou autre locaux, le dimanche matin ou le temps d’une conférence. Cette situation correspondait assez bien à l’idée que nous nous faisions de l’église locale à partir de l’Ecriture Sainte : c'est-à-dire une communauté de croyants réunis autour de Jésus-Christ, appelée à vivre dans la simplicité et la joie, sans s’attacher aux possessions terrestres.

 

   Toutefois, le côté pratique ne nous échappait pas, car pendant cette longue période (26 ans exactement), il fallut dimanche après dimanche, transporter les recueils de chants, l’orgue portatif, le service de communion, la chaire, le matériel pédagogique pour l’école du dimanche, etc…

 

   Au bout d’un certain temps, nous nous mîmes donc à rechercher un immeuble à louer ou à acheter. De novembre 1990 à 1996, nous fûmes locataires d’un ancien petit local commercial, au n°6 de la rue du Lycée, utilisé pour présenter la Bonne Nouvelle de l’Evangile dans la vitrine et prêter gratuitement livres et vidéos. Ce lieu, utilisé en semaine, était toutefois trop petit pour les cultes.

 

   En 1996, une nouvelle prospection démarra pour chercher quelque chose de plus grand. On trouva un bâtiment qui convenait au développement de l’église : fonctionnel, moderne, lumineux et aménageable sans trop de frais. Le compromis de vente fut signé le 24 juillet 1996 et l’acte notarié, le 14 décembre 1996. Après les travaux nécessaires à la sécurité et à la commodité des lieux ouverts au public, un culte d’inauguration officielle et de reconnaissance se déroula dans les nouveaux locaux, le 20 juin 1999, en présence de toute l’église, des églises sœurs, des représentants de la MEAF et des amis ainsi que de Monsieur le Maire de Bourg en Bresse.

 

   Quelques dates et précisions doivent encore être énumérées pour « clore » la brève présentation de notre histoire :

 

   … en 1993, nous avons adhéré à l’Union des « Communautés et Assemblées Evangéliques de France (CAEF).

 

   … en 1997, nous avons changé de nom pour devenir l’Eglise Protestante Evangélique (EPE) de Bourg en Bresse.

 

   … le 22 juin 2003, nous avons créé à côté de l’EPE (association cultuelle), une association culturelle, loi 1901 dénommée « association de service protestante évangélique » (ASPE) pour soutenir les Missions, assurer des activités culturelles (opération bougies de Noël), etc…

 

   … depuis le départ du dernier missionnaire en 1992, à part une brève période avec le ministère de Michelle Pelus, l’église n’a plus bénéficié d’aucun service à plein temps. La présidence du CA, elle, fut assurée depuis le début par les anciens en place : successivement : Jean Furter, Gérard Ducrozet, Bernard Delay.

 

   Dieu prit soin de son église et accorda à ses membres, les dons nécessaires ainsi que le vouloir et le faire pour un fonctionnement et un développement harmonieux. Notre reconnaissance va à tous ceux qui se sont engagés fidèlement et à Dieu seul soit la gloire.